Un: généralités

---
---


Valeur de base

---
  1. Le déterminant individualisant un actualise un ensemble de référents qui constitue une partition de la classe évoquée par le groupe nominal. Il signale que:
---
  1. le nombre de référents est précis et correspond à l'unité, à un individu. Un extrait un individu de la classe des référents et s'oppose de ce point de vue au déterminant partitionnant imprécis du.
---
  1. l'identité des référents n'est pas spécifiée, ce qui oppose un au déterminant identifiant le.
---
---
  1. Le déterminant un peut opérer sur une classe de référents tant limitée qu'illimitée:
---
  1. Si le déterminant opère une partition sur une classe de référents illimitée, il se combine de manière directe avec le groupe nominal:

- Derrière deux ou trois fenêtres poussiéreuses, je devine des présences: ce sont sans doute des bureaux. Un camion s'est arrêté devant une des lourdes portes, des hommes l'ont ouverte, ils ont chargé des sacs à l'arrière de la voiture.
(S. De Beauvoir, La femme rompue, p. 121)

---
  1. Si le déterminant opère une partition sur une classe de référents limitée ou définie, il se combine avec le groupe nominal par le biais de la préposition de:

- Hier, j'ai vu un des amis dont tu m'as parlé.

---
---
  1. L'individu extrait de la classe des référents peut exprimer deux aspects différents:
---
  1. un aspect individualisant; dans ce cas, un signale que l'individu activé est considéré comme un élément particulier ou un élément type de l'ensemble des référents.
    En français, cet aspect est le plus courant et peut être mis en évidence par ajout de l'adjectif certain ou remplacé par quelque:

- Hier, un (certain)/quelque passant m'a abordé à la gare.

---

L'ajout de quelconque en antéposition renforce l'idée qu'il s'agit d'un individu représentatif sélectionné arbitrairement:

- En somme, un (quelconque) étudiant n'a jamais de temps libre.

---

En postposition, quelconque induit une nuance dépréciative:

- J'ai accompagné Gertrude en ville; elle s'est acheté une blouse quelconque.

---
  1. un aspect numéral; dans ce cas, un met l'accent sur le nombre, la quantité de l'individu activé.
    Cet aspect le rapproche des déterminants de la quantité stricte et peut être mis en évidence par ajout de l'adjectif seul:

- Comment, les frères Hachier? Je n'en ai vu qu'un (seul).

- Je ne suis pourtant pas dépensière; j'ai acheté une (seule) blouse.

---
---
  1. L'aspect numéral, qui est minoritaire, est favorisé dans certains contextes:
---
  1. en combinaison avec des noms dont les référents ne s'opposent que par leur nombre:

- J'aimerais acheter un kilo de bananes.

---
  1. en contraste avec un quantifieur numéral:

- Pierre a trois jouets, moi, j'en ai un.

- Je possède une voiture, mais mon voisin en a deux.

---
  1. en cas d'accentuation:

- Ce n'est qu'un vêtement que je veux acheter.

- Les chrétiens sont monothéistes: pour eux, il y a un Dieu.

---
  1. Attention: si un s'emploie non pour quantifier, mais pour numéroter, il est postposé au nom et reste invariable, sauf dans l'indication de l'heure:

- Le titre se trouve au chapitre un. Commencez à la page un. Chantez la strophe un.

- dans l'An un de la République

- Il est minuit (et) une.

---
---
  1. En contexte négatif, un est remplacé
---
  1. par aucun pour l'aspect individualisant:

- Aucun livre ne me plaît.

---
  1. par pas un pour l'aspect numéral:

- Je n'ai pas reçu de courrier; pas une lettre, pas une carte postale.

---
---


Structure interne de la référence

---
  1. Comme le déterminant individualisant un actualise un ensemble de référents qui forme une partition de la classe totale des référents, il s'applique seulement à des groupes nominaux divisibles.
    Tant dans l'emploi individualisant que dans l'emploi numéral, un sert à isoler un référent dans la classe évoquée par le groupe nominal, ce qui présuppose la divisibilité du groupe nominal.

---
---
  1. Un se combine normalement avec des noms qui font partie d'une classe plurielle, c.-à-d. avec des noms comptables:

- Je pense que Pierre sera plus content avec un bon livre qu'avec une nouvelle disque.

- Tu as besoin de beaucoup de chandelles pour décorer la table. Dans le tiroir, je n'en trouve qu'une.

---

L'implication que la classe sur laquelle opère la partition est plurielle, explique aussi que la combinaison de deux quantifieurs dans un même groupe nominal (p.ex. deux fois un) soit étrange:

- Il y a sur cette valise un drapeau d'un pays étranger. (vs le drapeau d'un pays étranger)
- (le pays a donc deux drapeaux)

---

Il en va de même pour des phrases comme

- *Il a un visage rond (cf. il a le visage rond)

---
---
  1. Un se combine également avec des noms non comptables si l'ensemble des référents peut être restructuré en sous-espèces ou en individus. Cette subdivision se réalise souvent à base d'un adjoint qui particularise la sous-espèce ou l'individu:

- Il n'y a qu'un vin que j'apprécie: le Beaujolais.

- Il existe un amour plus noble encore.

---

Un peut en outre se combiner avec un nom unique, ce qui donne lieu au même phénomène de création d'une classe occasionnelle d'individus:

- Aujourd'hui, il a fait un soleil de plomb.

---
---
  1. Avec un nom propre, un peut avoir deux effets de sens:
---
  1. création d'une classe plurielle occasionnelle:

- C'est un (nouveau/second) Casanova.

---
  1. le nom propre perd son pouvoir individualisant:

- Un certain Charles est passé, tu le connais?

---
---
  1. La partition exprimée par un peut également opérer sur une classe limitée et définie. Dans ce cas, le déterminant qui fonctionne comme pronom est suivi de des ou de + démonstratif ou possessif:

- un des livres, un de ces livres, un de tes livres

---
---