La grande quantité: généralités


---
  1. L'expression de la grande quantité se fait essentiellement à l'aide d'expressions complexes comportant soit un adverbe soit un nom de quantité.
---
  1. Adverbe de quantité + de + nom au pluriel; l'adverbe peut servir de pronom:

- beaucoup de livres

- énormément de voitures

- terriblement de désavantages

---

Si la partition s'opère sur un ensemble limité, de est suivi d'un groupe nominal défini:

- Beaucoup de ces livres ont été imprimés à l'étranger.

---

L'expression bien des se singularise par le fait que de est exclu, sauf dans bien d'autres + nom; bien ne s'emploie pas comme pronom:

- Il avait rassemblé bien des anecdotes sur ce grand homme.

- Il a rencontré bien d'autres difficultés.

---
---
  1. Un + nom de quantité (comptable); le verbe se met au pluriel:

- une foule de, une masse de, un tas de, une cascade de, une floppée de

- (un) (bon/grand) nombre de

- quantité de

- Une foule de références inutiles encombraient le texte.

- Une masse de manifestants se sont dispersés à l'arrivée des forces de l'ordre.

- Un flot d'injures se déversaient sur le malheureux.

---
---
  1. Les expressions nominales sont dérivées d'expressions comportant un nom à interprétation collective ou globalisante suivi d'un complément et accompagné d'un verbe au singulier:

- une foule de manifestants estimée à 20000 personnes

- Un tas de planches obstruait l'entrée.

---
  1. Ces expressions peuvent à leur tour être quantifiées et un peut alterner avec un déterminant défini:

- Les deux grandes foules de manifestants se sont lancé des injures.

- Un/le flot de réfugiés est arrivé ce matin à la frontière.

---
  1. Les expressions collectives restreignent le type de complément, parfois de manière très spécifique:

- Deux tas de planches obstruaient l'entrée.

- le tas de planches qui obstruait l'entrée

---
---
un banc de poissons une couvée de cailles
une grappe de raisins une volée de corbeaux
un régime de bananes une compagnie de perdreaux
un essaim d'abeilles  
un troupeau de vaches une couvée d'enfants
une harde de cerfs un troupeau de bambins
---
---
  1. Certaines tournures sont ambiguës; elles permettent tant une interprétation quantitative qu'une interprétation collective et donc aussi le singulier ou le pluriel:

- Un torrent de reproches accueillaie(n)t le malheureux secrétaire.

---
---
  1. La grande quantité peut être signalée par maint et par force.
---
  1. Maint a pour première particularité d'être variable en nombre comme en genre, tout en conservant son sens. Dans la langue courante, il ne s'emploie que dans certaines expressions où il indique la grande quantité:

- maintes fois, à maintes reprises, maintes occasions

---
  1. Dans la langue surveillée, le terme s'emploie avec la même valeur au singulier et au pluriel; il indique également la grande quantité:

- Maint ami est venu. Maints amis sont venus.

---
  1. La coordination maint(s) et maint(s) fonctionne comme intensif:

- Il a enfin obtenu satisfaction, mais après maintes et maintes discussions.

---
  1. Dans la langue surveillée, force peut également exprimer la grande quantité:

- Il raconta son aventure avec force détails.

---
---
  1. Certains numéraux peuvent servir à exprimer la grande quantité; on les utilise dans ce cas non pour leur valeur propre, mais pour évoquer une approximation:

- Ça fait vingt fois que je te le répète!

- Il faut pardonner sept fois septante fois.

---

Mille et un(e) et dans une moindre mesure cent et un(e), mille et trois (cf. Don Juan) signifient également la grande quantité.

- Ne me dérangez pas, j'ai encore mille et une choses à faire.

---
---