Les verbes météorologiques

---
---


Les verbes météorologiques: généralités

---
Les verbes qui réfèrent à un phénomène météorologique sont impersonnels; le pronom il ne peut être remplacé par aucun autre élément (sauf ce/ça):

- Il gèle. *Rien ne gèle.

- Il tonne. *Le temps tonne.

---


Les verbes météorologiques: emplois

---
  1. Dans leur emploi régulier, les verbes se référant à des phénomènes météorologiques se construisent uniquement à l'aide du pronom-sujet impersonnel il. Ces verbes sont:
---
il bise il éclaire il pleut
il brouillasse il flotte il pleuvine
il bruine il fraîchit il tonne
il brumasse il gèle il vente
il brume il grêle il verglace
il dégèle il grésille + les dérivés avec le préfixe re-; théoriquement, toutes les combinaisons sont possibles.
il drache il neige
---
  1. Le procès décrit par un verbe impersonnel météorologique est spontané et sans actants, et cet emploi peut être étendu vers le domaine psychologique:

- Il gèle.

- Il gèle dans mon âme.

---
  1. Deux emplois particuliers sont à noter:
---
  1. Une séquence en forme de groupe nominal peut s'ajouter au verbe impersonnel, avec deux nuances possibles:
  • le verbe conserve son sens propre et le GN marque l'intensité du procès

- Il pleut des cordes.

  • le verbe et le GN forment une construction à sens figuré

- Il pleuvait des tomates/des injures.

---

Cet emploi figuré permet d'envisager un emploi personnel:

- ? Des injures pleuvaient sur le pauvre employé.

---
  1. On rencontre rarement un emploi personnel causatif

- À trois heures du matin, il n'entendrait pas Dieu tonner. (Bernanos, Sous le soleil de Satan)

---
---

exemples  exercices  notions-clés  page précédente  page suivante